Bastard (de)

Bretagne, Touraine

Blason de la famille de Bastard

Cunctis nota fides
Sanguis regum et caesaris

Mi-parti d'or à l'aigle de sable, et d'azur à la fleur de lys d'or.

Sources de la description : Armorial d'Hozier. Jougla présente aussi les armes dites "anciennes" de cette famille, mais qui serait en fait celles des Fauville (cf Rietstap).

Titres : comte d'Estang ; vicomte de Fussy et de Soulangis-sous-les-Aix ; baron de Bastard-Saint-Denis ; seigneur de Beaumont, de Dobert, de Bréchan, de Voisins, de Vidalot, de Sainte-Solange, du Bosq, de Nohan, de La Salle, de Cantiran, de Saint-Jean-d'Abasse, de L'Isle-Chrétienne, de Terland, de Saint-Denis, de Soubaignan, de Chantenay, de Fontenay, de Montreuil-le-Henri, de Coudreuse, de Peilheur, de La Frille, de Rimer, de La Paragère, de Sève, des Terres-Personnière, de La Fitte, des Oliviers, de Maultrot, de Fontenay-sur-Vègre, de Cavagnan, de Courgains, des Cens de Machereau, du Mirail et de L'Arpent-aux-Lombards.
Résidences : château de Saint-Denis, château de Dobert.
Rôles : capitaine des Gardes du Corps du Roi, capitoul de Toulouse, chef d'escadre des armées navales, conseiller à la cour des aides de Montauban, conseiller au parlement de Toulouse, conseiller d'État, conseiller général du Gers, député de la Gironde, député de Lot-et-Garonne, général de brigade, grand maître enquêteur et général réformateur des eaux et forêts, grand voyer de France, pair de France, préfet de la Haute-Loire, premier président du parlement de Toulouse, receveur général des finances.