Melun (de)

Île de France

Blason de la famille de Melun

Virtus et Honor
A moy Melun

D'azur à sept besans d'or : 3, 3 et 1, au chef d'or plein.

Sources de la description : Jougla de Morenas. Vicomtes de Melun dès 991.

Titres : prince d'Épinoy et du Saint-Empire et d'Épinoy ; marquis de Roubaix et de Richebourg ; comte de La Borde, de Tancarville, de Melun, de Beaussart et de Saint-Pol ; vicomte de Gand ; burggraaf van Gent ; baron d'Antoing, des Landes, de Varenguebec et de Normanville ; seigneur du Buignon, de Nantouillet, de Marchéville, de Courtery, de Viévy, de Montreuil-Bellay, des Hayes, de Boubers, de Maupertuis, de Dannemois, de Caumont, de Franleu, de La Salle, de Rosny, de Zottegem, de Brumetz, de La Louptière, de La Borde-le-Vicomte, de Pierre Aigüe, de Bapaume, de Lumigny, de La Loupe, de La Chapelle-Bertrand, d'Illiès, de Cysoing, de Cottenes, de Savigny et de Beaumetz.
Résidences : château de Brumetz.
Rôles : connétable de France, conseiller général de Maine-et-Loire, député d'Ille-et-Vilaine, gentilhomme ordinaire de la Chambre du Roi, gouverneur de Champagne et de Brie, gouverneur de Paris, grand bouteiller de France, grand chambellan de France, grand maître de France, grand maître des arbalétriers de France, lieutenant-général des armées du Roi, maître d'hôtel du Roi, maréchal de camp, maréchal de France, pair de France, participant à la huitième croisade.